Une vidéo pour sceller les engagements de coopération en faveur de la paix en Colombie!

 

 

Pour voir la vidéo, cliquer ici.

 

Événement officiel de l’Année France-Colombie 2017 et du Mois de la Colombie à Grenoble, le Forum des Organisations-Non Gouvernementales colombiennes et françaises a permis de réunir 28 ONG, des institutions publiques et universitaires des deux pays à Grenoble du 17 au 19 octobre.

 

Pendant deux jours, au sein d’ateliers et de tables rondes, les participants ont pu échanger sur l’implication des femmes dans le processus de construction de la paix, la persécution des leaders sociaux et défenseur.e.s des droits humains, le rôle de la coopération française dans l’appui aux initiatives et acteurs de la paix en Colombie et enfin la terre et ses ressources comme l’un des enjeux majeurs des violences.

 

Le Forum a également été l’occasion de lancer officiellement le projet “Soutien à la participation citoyenne dans le contexte post-accords de paix en Colombie” (“Vamos por la paz”) mené par un consortium d’ONG françaises et colombiennes, dont le Réseau France Colombie Solidarités, et co-financé par l’Agence Française de Développement. Le projet renforcera la coopération entre organisations des sociétés civiles française et colombienne et consolidera le dialogue avec les autorités publiques locales dans des territoires historiquement affectés par différentes formes de violence.

 

Les ONG membres de ce projet travaillent dans des domaines très variés tels que l’appui juridique et psycho-social aux personnes victimes de violences, la lutte en faveur de l’équité de genre, le renforcement des organisations et l’accompagnement de processus de production agricole, la défense des droits humains et l’éducation populaire.

 

A l’issue du Forum, les ONG ont signé un communiqué[1] pour dénoncer les assassinats récurrents et en augmentation constante de leaders sociaux et défenseur.e.s des droits humains en Colombie. Ce communiqué datant du 19 octobre 2017 est malheureusement toujours d’actualité: en janvier 2018, 18 défenseur.e.s ont déjà été assassinés. Des femmes et des hommes sont la cible d’attaques répétées pour leur travail en faveur de la défense de droits (à la justice, à l’éducation, à l’accès et restitution de leurs terres notamment): selon le programme non-gouvernemental “Somos Defensores, entre janvier 2013 et décembre 2017, 1923 menaces, 382 assassinats (dont 54 femmes et 29 personnes LGBTI) et 214 attentats ont été enregistrés[2].

 

La mobilisation concertée d’ONG colombiennes et françaises est fondamentale dans ce contexte. C’est bien là l’un des objectifs du projet “Vamos por la paz” qui contribuera également à la coopération et au dialogue entre partenaires français, colombiens et autorités locales pour participer au renforcement d’une culture de paix durable, inclusive et participative dans le contexte post-accords de paix en Colombie.

 

N’hésitez pas à vous abonner ci-dessous à notre chaîne Youtube pour visionner nos prochaines vidéos.